Les Bains dérivatifs pour rester en forme en régulant la température

Qu‘est-ce que c’est?

Une compétence archaïque qui, en utilisant la fraîcheur, assure le déplacement, les fonctions et l’expulsion des graisses.
Le Bain Dérivatif n’est pas une médecine, ni douce ni exotique. C’est une compétence archaïque, exactement comme l’allaitement maternel. Il sert à remplacer les effets de la marche nu dans un pays chaud, ce qui était la condition première de l’être humain. Les animaux le pratiquent couramment sans se poser de questions sur les saisons, le yin ou le yang. Cette technique qui ne coûte absolument rien est extrêmement efficace pour notre bien-être.

Il est un des 4 éléments de la Méthode France Guillain.

Comment ça fonctionne?

Le Bain Dérivatif est une technique qui consiste à rafraîchir  les deux plis inguinaux et le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et l’ensemble du fascia.

On peut le faire avec un gant de toilette et de l’eau, ou bien, par gain de temps et commodité, il peut être remplacé par l’utilisation de poches spéciales Yokool. En effet, ce qui nous manque le plus est la fraîcheur au périnée. Cela fonctionne même sur les personnes qui ne peuvent absolument pas marcher.

Cette fraîcheur entraine la motilité du fascia et de l’intestin  provocant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion.

Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Il fait partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il aide aussi les personnes trop maigres à nourrir correctement les muscles, à densifier les os. Il contribue sans conteste à la régénérescence de l’organisme.

Le rôle et la circulation des graisses brunes

Pourquoi est-il important de faire circuler les graisses brunes?

Les graisses fluides, dites brunes, sont indispensables pour la protection contre la chaleur et le froid, l’énergie, les réserves, la fonction hormonale, le transport des cellules souches adultes capables de réparer tous nos tissus. Ces graisses ont aussi deux fonctions de nettoyage.

Les graisses épaisses au contraire (jaunes et blanches floconneuses) sont des graisses de mauvaise qualité dues à des aliments dénaturés et à une mauvaise mastication. On les trouve essentiellement chez les animaux d’élevage et les humains ayant une mauvaise hygiène de vie. Elles doivent être expulsées par les graisses fluides.

Durant cent ans, selon ce que décrivait Louis Kuhne, le Bain Dérivatif a été strictement observé comme une technique de nettoyage interne du corps. Actuellement nous découvrons d’autres fonctions du Bain Dérivatif car nous commençons à comprendre comment se déplacent nos graisses, à quoi elles servent, comment les faire circuler. Cette circulation continue des graisses permet l’évacuation des surplus par la digestion, mais elle permet aussi aux graisses fluides de chasser les graisses épaisses qui déforment la silhouette, et de remplir leurs nombreuses fonctions, qui sont en sommeil lorsque le fascia ne travaille pas.

Historique

Outre les livres de Louis Kuhne, le Bain Dérivatif est connu depuis des milliers d’années en Chine, il est pratiqué depuis toujours en Nouvelle-Guinée, nous en trouvons des traces dans le Coran et la Torah (ablutions plusieurs fois par jour), et il est pratiqué en France par des centaines de milliers de personnes. Monsieur Henri-Charles Geffroy de La Vie Claire et Monsieur Raymond Dextreit le tenaient en haute estime. Il est recommandé par de nombreux hygiénistes et de plus en plus conseillé par des médecins. Le Docteur Plisnier, auteur de La santé Libre, aux éditions Ambre 2001, y consacre trois pages.

En savoir plus

Il y a encore beaucoup à dire sur le Bain Dérivatif. Vous trouverez des informations complémentaires dans Le bain dérivatif ou D-CoolinWay, Éditions du Rocher, mais aussi Les Bains Dérivatifs, Éditions Jouvence.

Vous pourrez en apprendre encore plus en participant aux séminaires et conférences de France Guillain. Dates et lieux: consulter le calendrier.

En ouvrant les volets ci-dessous vous découvrirez les deux modalités des Bains Dérivatifs, avec de l’eau ou avec les poches spéciales Yokool, beaucoup plus commodes et aussi efficaces.